Ma belle sœur est une nympho

Publié par

Dans la catégorie Récits hétéros

Étiquettes : ,

Temps de lecture :~ 3 min

erotix

Pendant que je faisais une formation pour mon travail, je suis allé vivre chez mon frère et ma belle sœur qui m’ont gentiment accueilli. Un soir, je suis rentré plus tôt que prévu et je suis allé prendre une bonne douche pour me détendre de cette journée de fous. En sortant de la salle de bain, j’ai entendu du bruit. Je me suis inquiété, car je pensais être seul dans la maison. J’ai cherché dans toutes les pièces de la maison, mais je n’ai rien trouvé.

C’est en passant devant la chambre de mon frère que j’ai vu la porte entrouverte et la belle sœur allongée sur le lit avec une autre femme. Je suis resté comme un pauvre imbécile en train de les regarder se faire des câlins. Ma belle sœur était allongée sur le dos, les jambes grandes ouvertes tandis que l’autre jeune femme, lui léchait la chatte et lui caressait les seins en même temps. J’étais en serviette et en chaussons. Ma bite pointait sous le tissu de la serviette. Je me suis mis à me caresser en les regardant prendre du plaisir. C’était fort agréable jusqu’à ce que le téléphone sonne. C’était le portable de la jeune fille. Apparemment, cela devait être urgent, car en moins de deux minutes, elle avait pris ses affaires et avait déserté la maison, laissant ma belle sœur sur le lit. J’ai regardé à nouveau derrière la porte, mais je ne voyais plus ma belle sœur.

D’un coup, la porte s’est ouverte avec ma belle sœur nue, devant moi, qui je vous le rappelle bande depuis un moment sous ma serviette. Ma belle sœur m’a attrapé par la queue et ma fait entrer dans la chambre afin de me faire allonger sur le lit, les jambes pendantes. Avant que je n’ai pu dire quoi que se soit, la bouche chaude de ma belle sœur enserrait ma bite et sa langue me léchait le gland. J’étais aux anges. Elle m’aspirait la bite comme une folle furieuse et me léchait les couilles au passage. Elle s’est mise à genoux et à placer ma queue entre ses gros seins laiteux pour me branler avec.

Sa peau est douce et ses tétons sont gonflés de désir. Je me branle un peu entre ses seins puis je la fais s’allonger pour plonger moi aussi, ma tête entre ses cuisses. Mais la cochonne a faim de ma bite et va se mettre en 69 pour me sucer la queue en même temps. Au bout d’un moment, elle a eu envie que je la prenne et est venue s’empaler sur ma queue dressée et lubrifiée par sa salive. Je lui pinçais ses tétons pendant qu’elle montait et descendait sur ma queue toute dure et gorgée de foutre. Je l’entendais couiner comme une truie à chaque fois que je faisais rouler ses tétons sous mes doigts pressants.

Elle a pris appui sur la poitrine et s’est défoncée toute seule le vagin avec des mouvements de hanches. J’avais très envie de l’enculer et je lui ai fait comprendre que je voulais son petit trou. Elle m’a dit que cela était réservé à son frère, mais que par contre elle voulait bien que je jouisse dans sa bouche. Je lui ai tamponné la chatte jusqu’à ce qu’elle jouisse. Ensuite, je me suis retiré et elle est venue me faire jouir avec sa bouche et j’ai déchargé mon foutre dans son gosier. Depuis ma formation, nous n’en avons jamais reparlé, mais le secret finira par éclater un jour ou l’autre et je lui demanderai de me laisser gouter à son petit trou serré.


Votes des lecteurs :
Pas convaincu(e)J'ai moyennement apprécié le récitJ'ai aimé l'histoireJ'ai adoré, un véritable fantasmeOrgasmique ! (2 vote(s), moyenne : 3,50 sur 5)

Plus d'histoires et de fantasmes :

                Commenter le récit :