La première fois devant mon mari (épisode 1)

Publié par

Dans la catégorie Récits cocufiage

Étiquettes : , ,

Temps de lecture :~ 4 min

Confessions Érotiques

Depuis longtemps Patrick, mon mari, me demandait de faire l’amour avec un gars plus jeune devant lui. L’idée m’excitait en pensée mais j’avais peur de franchir la ligne, de vraiment réaliser ce fantasme. Un samedi soir, après avoir pris quelques verres avec lui et qu’on ait discuté de passer à l’acte. Je lui dis;

Moi : « OK, tu veux qu’on le fasse ? Laisse moi me préparer et on va sortir ! »
Je pris mon bain et me suis épilée partout. Ensuite, je me suis vêtue; jupe courte,bas jarretières, talons hauts, petite camisole et je ne mis pas de slip ni de soutif. Le plan était que je sois réceptive aux flirts des gars, que j’en choisisse un, qu’il soit âgé entre 18 et 25 ans et si mon mari était à l’aise avec mon choix, je devais flirter avec lui. Mon mari se tiendrait un peu à l’écart.

Alors nous entrons dans un bar, loin de chez nous pour ne pas être reconnu. Nous entrons séparément. Je suis assise au bar et mon mari reste debout assez loin pour que personne ne croie que nous nous connaissons. Ce n’est pas très long avant que je me fasse remarquer. Quelques hommes me parlent mais pas dans la bonne tranche d’âge. Soudain je vois un petit groupe de jeunes garçons qui me regarde mais n’ose pas venir me parler. Il y en a un qui me plaît particulièrement. Il semble si jeune que je me demande même s’il a l’âge d’être ici. Il est musclé, a des beaux yeux verts, des cheveux frisés et est plus discret que les autres quand il me regarde. Ça me plaît. Je fais signe à mon mari que ce jeune me plaît. Patrick, mon mari, me fait signe que ça va. Alors je vais aux toilettes et en passant près des gars je souris à ce jeune homme. En sortant de la salle de bain je vois les jeunes garçons qui se sont placés plus près d’où je suis assise.

Mon futur amant d’un soir me sourit et me dit : « Bonsoir Madame. Mon nom est Xavier »

Moi :« Bonsoir Xavier. Mon nom est Josée. Tu sembles un peu jeune pour être ici. »

Alors il me dit qu’il a 19 ans et qu’il me trouve très sexy. Je finis par accepter d’aller danser un « slow » avec lui. Il reste gentleman. C’est même moi qui ose franchir la ligne. Je le regarde dans les yeux et l’embrasse sur la bouche. Je glisse ma langue dans sa bouche et il fait pareil. Après le « slow  » il me suit au bar et on discute en prenant un verre. Je lui explique le plan de mon mari et moi. Je fais signe à mon mari de venir nous rejoindre. Xavier n’en croit pas ses oreilles. Patrick,mon mari, lui confirme que c’est vrai et qu’il n’a rien à craindre.

Tout en discutant nous apprenons que Xavier est puceau. Il est si gêné avec les filles qu’il n’a jamais fait l’amour. Patrick et moi avions prévu les condoms mais là c’est différent. En plus j’aurais la chance de me faire prendre sans condoms ! J’étais doublement excitée.

Patrick va louer une chambre d’hôtel et revient.

Dans l’auto je m’assois derrière avec Xavier. Je prend son bras et dirige sa main vers mon entre-cuisses. Je suis mouillée. Nous arrivons dans la chambre. J’en peux plus. Je le fais asseoir sur le bord du lit et sors son pénis. Patrick va s’asseoir dans un coin de la chambre pour ne pas intimider Xavier. Quand je vois la taille du sexe de Xavier je suis impressionnée. Je suce Xavier et rapidement je le sens au bord de l’orgasme. J’ai tellement envie de le goûter que je n’arrête pas. Je le laisse éjaculer dans ma bouche. Il se sent mal à l’aise mais je sais qu’a cet âge il va redevenir dur rapidement. Il n’a même pas débandé ! Je me suis allongé sur le lit et lui ai demandé de me prendre fort. Il est venu par dessus moi et j’ai senti ce jeune pénis me pénétrer d’un seul coup.

Nous avons recommencé toute la nuit. Patrick est venue nous rejoindre vers la fin et j’ai vécu ma première double pénétration. Ce fut extraordinaire !


Votes des lecteurs :
Pas convaincu(e)J'ai moyennement apprécié le récitJ'ai aimé l'histoireJ'ai adoré, un véritable fantasmeOrgasmique ! Aucun vote sur ce récit

Plus d'histoires et de fantasmes :

                Commenter le récit :