Vengeance au féminin

Publié par

Dans la catégorie Récits hétéros

Étiquettes :

Temps de lecture :~ 3 min

Rien de tel que de coucher avec son ex pour se venger. C’est d’un commun mais tellement efficace. Guêpière noire en dentelle, string minuscule, bas noire arachnéen, chaussures à talons rouges carmins, et pour compléter l’ensemble un beau masque en satin qui recouvre une partie de mon visage. Je suis méconnaissable et incroyablement sexy.

 

Je l’attend dans son propre canapé, en petite tenue, je bénis cette ridicule habitude qu’il a de toujours laisser un trousseau de clef sous le pot de fleur de l’entrée. À peine arrivé, il a le souffle coupé d’étonnement.

Je me lève, ne prononce pas un mot et l’emmène dans sa chambre. Il m’a reconnu mais s’imagine sans doute que je suis le genre de fille qui s’accroche, et que je suis venue le récupérer. Il a bien l’intention d’en profiter. Je l’assois doucement sur le bord du lit, et je m’assois à cheval sur ses genoux de sorte à ce que mes seins se frottent sur son torse et soient à portée de son visage. Il s’excite et commence à passer ses mains sur mes fesses et mon dos. Il a l’air d’apprécier ma tenue. Je l’embrasse dans le cou, en lui défaisant la chemise. Puis me recule, me relève et l’allonge sur le lit.

Je lui enlève doucement sa ceinture, glisse son pantalon, découvrant un caleçon dans lequel il a l’air de plus en plus à l’étroit. Toujours très lentement je glisse mes seins le long de son corps en partant de sa queue brûlante jusqu’à sa bouche avide. Le mouvement est doux, sensuel, dans quelques instant il sera à ma merci. À mon deuxième passage j’enlève son caleçon, libérant son érection. Je recommence cette caresse en m’attardant sur son torse, la sensation de mes sens ronds et chauds sur son torse le fait gémir, et il essaie de me faire remonter vers son visage afin de me prendre dans sa bouche.

Je lui saisis les poignets et les passe au-dessus de sa tête, tout en me positionnant sur son torse.

Le tissu glisse parfaitement, et sa respiration se fait rauque. Lentement je me penche et le laisse accéder à mes seins, tout en maintenant ses bras fermement avec une main. Puis rapidement, alors qu’il me suçote le bout d’un sein qu’il a réussi à attraper malgré la guêpière, je récupère le plus discrètement possible la paire de menottes que j’avais préalablement glissé sur son oreiller. Je lui passe sur un poignet sans qu’il ne se rende compte de rien tant il est occupé à tenter défaire le laçage qui enserre ma poitrine avec les dents. Il se croit sexy et doué mais franchement ce n’est pas un succès, ce qui arrange bien mes affaires. Je monte maintenant mon ventre au niveau de son visage, afin de passer l’autre pendant des menottes à travers l’un des barreaux du lit. Je lui tiens toujours les bras mais il ne se débat pas, quel idiot. C’est maintenant mon sexe qui va atteindre son visage, lorsque je passe son deuxième poignet dans la menotte. Pris au piège. Je me lève alors. Il ne comprend que lorsqu’il réalisé qu’il est attaché au lit. Les menottes sont solides, mon dernier achat en armurerie. Il n’a aucune chance de s’en sortir. Il commence à protester, a-t-il encore l’espoir de m’avoir ? Qu’il est crédule.

Je vais placer la petite caméra sur sa commode, et je vérifie l’angle de vue. Tout est parfait, il a l’air parfaitement idiot nu sur son lit. Il va me le payer…


Votes des lecteurs :
Pas convaincu(e)J'ai moyennement apprécié le récitJ'ai aimé l'histoireJ'ai adoré, un véritable fantasmeOrgasmique ! (2 vote(s), moyenne : 2,50 sur 5)

Plus d'histoires et de fantasmes :

                Commenter le récit :