Comment j’ai dépucelé l’anus de ma petite amie brésilienne

Publié par

Dans la catégorie Récits hétéros

Étiquettes : ,

Temps de lecture :~ 7 min

erotix

Je vais vous raconter une histoire d’amour dont je suis l’un des principaux protagonistes. Je m’appelle Diego et je demeure à Manaus au Brésil. Je suis un beau garçon selon les jeunes filles dont je suis tombé amoureux. J’ai les yeux bleus, les cheveux châtains, je suis petit et mince. J’essaie d’être toujours en forme pour que les filles puissent être folles de moi.

Tout a commencé le jour où ma mère m’a demandé d’aller au supermarché pour faire les courses de la semaine, car elle devait se rendre à Rio de Janeiro pour régler ses affaires, elle est avocate et elle est toujours très occupée. Je marchais tranquillement, lorsque je vis au coin d’une rue de mon quartier une jeune fille, elle s’appelait Adriana et était très belle, de plus elle possédait de jolis seins et un gros cul. Elle avait un an de moins que moi, mais je n’attachais pas d’importance à son âge, ce que je voulais c’était son cul et sa petite chatte.

Le temps passa et nous sommes devenus amis. J’étais passionné par cette fille tombée du ciel pour moi. Un jour, j’en eue assez de masturber ma grosse bite en pensant sans cesse à Adriana. Le lendemain, je lui déclarai ma flamme et lui dis que j’étais tombé amoureux d’elle et que jamais je n’avais ressenti une telle attirance pour une autre fille. A ma grande surprise, elle me dit qu’elle était également tombée amoureuse de moi et qu’elle sentait un feu dévorer son corps, lorsque j’étais à ses côtés.

Je me suis approché d’elle et je lui ai donné un gros baiser, tout mon corps tremblait et ce fut une expérience incroyable dans ma vie. Nous étions tous les deux passionnés et nous ressemblions à des jeunes mariés, heureux de vivre.

Un jour j’ai eu l’idée géniale d’organiser une fête surprise au cours de laquelle nous pourrions faire l’amour de façon intense. J’avais tout préparé pour perdre ma virginité qui pose problème à beaucoup de garçons et de fille dans le monde. Ma mère était en voyage d’affaires et j’avais la maison pour moi et pour ma copine.

Je l’ai appelée pour lui demander de me rejoindre immédiatement chez moi, car j’avais envie de lui parler. En attendant ma petite amie coquine et amoureuse, je suis allé dans ma chambre pour préparer un film porno qu’elle aimait. Cinq minutes après lui avoir téléphoné, la sonnette retentit et j’accourus pour ouvrir la porte, c’était elle et je lui donnai un long baiser d’amour. Elle me dit en me léchant les lèvres qu’elle était heureuse en ma compagnie, ce qui me rendit fou de bonheur. Ma bite était très dure dans mon slip.

Je fis entrer Adriana dans la maison et nous nous sommes dirigés immédiatement vers ma chambre. Puis je tirai sur sa mini jupe, ça m’excitait au plus haut point. Elle était très craintive, mais comme je suis bien gentil, elle se tranquillisa et avec tout l’amour du monde, elle commença à m’offrir son cul et sa petite chatte. Je n’avais pas beaucoup d’expérience dans le domaine de la baise, mais je savais très bien ce que je devais faire à ce moment là. Je l’attirai sur mon lit devant le poste de télévision où elle pouvait voir le film porno, je commençai à sucer son petit con délicieux et bien rêche, elle tremblait de tout son corps.

Je me mis aussi à sucer avec beaucoup d’amour sa belle paire de nichons, qui en ce moment étaient durs comme de la pierre. Je lui dis que je désirais que notre relation soit plus poussée et que je voulais pénétrer sa petite chattoune et le petit trou de son cul. Elle me révéla avec beaucoup d’appréhension, qu’elle n’avait jamais encore eu de relations sexuelles avec personne et qu’elle était une vierge très pure. Je lui répondis que j’étais vierge aussi et qu’il n’y avait aucun problème pour moi et je lui dis calmement que j’étais d’accord pour la dépuceler, je lui donnai alors un baiser profond et je commençai à pénétrer avec ma grosse et longue bite sa jolie petite chatte, j’enfonçais seulement la pointe de ma verge dans sa chatte et elle a tenté de sortir ma bite de sa foune, alors qu’elle était très excitée, mais je l’ai enfoncée entièrement dans son petit vagin. Ensuite elle m’a demandé de sucer ma grosse et longue verge. J’ai introduit ma queue entièrement dans sa bouche, au début elle était un peu dégoutée, mais après elle s’est habituée à la grosseur et à la taille de ma bite. J’ai déchargé trois jets puissants de foutre dans sa bouche et je lui ai demandé de tout avaler de cette liqueur d’amour exquise. Maintenant j’étais déterminé à pénétrer le petit cul vierge et amoureux d’Adriana, d’une manière ou d’une autre.

Je ne lui ai pas demandé son cul, mais j’ai enfoncé brutalement et entièrement ma verge dans son anus et dans son rectum, oui ma bite dans son trou du cul. Elle laissa échapper un cri de douleur et elle m’a demandé d’interrompre la pénétration, car je lui déchirais les chairs, alors je me suis mis à glisser délicatement ma pine d’avant en arrière dans son canal interdit, je le fis très lentement et bientôt elle commença à gémir, car c’était bon et chaud dans son cul.

Adriana s’est habituée au mouvement de mon pieu dans ses chairs et j’ai poursuivi mon travail, je la limais avec extase et c’était si bon pour moi, d’autant plus qu’elle semblait ne plus avoir mal du tout. C’est alors que je me mis à accélérer la cadence, je savais que j’avais dilaté son trou à merde et elle gémissait de plaisir, si bien qu’elle décuplait mon bonheur de me trouver dans cette prison si agréable.

Adriana commençait à me demander de la baiser dans d’autres positions sexuelles, même les plus osées parmi celles qu’elle avait vues à la télévision, installée dans ma chambre. Elle me chevauchait et se planta ma bite dans le fion tout comme l’aurait fait la plus salopes des putains.

Adriana et moi même avons joui de façon extrême car nous étions fous de bonheur. Après avoir baisé pendant plusieurs heures, nous sommes allés nous baigner dans la piscine qui se trouvait derrière ma maison. Nous étions satisfaits d’avoir passé des moments inoubliables à nous aimer. Mais j’ai eu le droit à une surprise particulièrement agréable dans la piscine. Mon amoureuse baissa la tête et me suça la bite qui était redevenue très dure. Sortie de la piscine, elle se mit à quatre pattes, en position de levrette et me demanda d’enfoncer ma verge dans le trou de son cul. Je déchargeai abondamment dans son mignon popotin. Puis nous retournâmes dans ma chambre, où nous regardâmes un film d’amour et nous nous embrassâmes encore et encore.

Je lui demandai alors si cette première partie de baise lui avait plu. Elle me répondit qu’elle avait adoré, nous avons dormi ensemble toute la journée. Par la suite nous avons continué à baiser toutes les semaines où ma mère était en voyage d’affaires.


Votes des lecteurs :
Pas convaincu(e)J'ai moyennement apprécié le récitJ'ai aimé l'histoireJ'ai adoré, un véritable fantasmeOrgasmique ! Aucun vote sur ce récit

Plus d'histoires et de fantasmes :

                Commenter le récit :